Principes de base

La radio, c’est quoi ?

La radio reste un système de diffusion sonore, sans vidéo qui sait toutefois s’adapter à la technologie.

C’est Tesla qui, en 1891, brevète l’invention de la radio, en s’appuyant, entre autre, sur les inventions de Samuel Morse et de Thomas Edison. Le système a beaucoup évolué depuis mais le principe reste globalement le même.

En résumé, un microphone transforme un son en signal électrique. Ce signal est acheminé par un câble jusqu’à une antenne émettrice, qui transforme ce signal électrique en onde électromagnétique dans l’espace hertzien. Cette onde a une fréquence (FM) bien précise. Lorsque le récepteur capte cette fréquence d’onde, il la transforme en signal électrique. Ce signal est enfin délivré par le biais d’un haut-parleur qui transforme le signal électrique en son, identique à celui originalement capté par le microphone.

De nos jours, la diffusion hertzienne est toujours utilisée par certaines stations de radio mais la radio numérique tient une place grandissante. L’avantage de cette technologie est une plus large couverture de diffusion. Le signal numérique peut être diffusé en temps réel (streaming) ou mis à disposition pendant un temps donné (Podcast).

Deux types de radio numérique possible :

  • RNT (Radio Numérique Terrestre) ou DAB (Digital Audio Broadcasting) qui utilise toujours le principe de diffusion par fréquence ;
  • par internet, par le biai d’un flux de diffusion au format mp3, aac, etc. C’est ce principe qu’utilise radio.fr pour son service.

Le DAB+, c’est quoi ?

Le DAB+, l’abréviation de Digital Audio Broadcasting, est le successeur numérique de la FM. Le ‘+’ signifie la norme mondiale utilisé pour le DAB. En France, le DAB+ est aussi connu sous le nom de RNT (Radio Numérique Terrestre). Vous pouvez capter le DAB+ partout par les ondes, gratuit sans abonnement d’un opérateur mobile. Vous aurez besoin d’un récepteur qui est compatible avec la réception DAB+. Avec la plupart des postes numériques, vous pouvez toujours capter les stations FM.

Le DAB+, l’abréviation de Digital Audio Broadcasting, est le successeur numérique de la FM. Le ‘+’ signifie la norme mondiale utilisé pour le DAB. En France, le DAB+ est aussi connu sous le nom de RNT (Radio Numérique Terrestre). Vous pouvez capter le DAB+ partout par les ondes, gratuit sans abonnement d’un opérateur mobile. Vous aurez besoin d’un récepteur qui est compatible avec la réception DAB+. Avec la plupart des postes numériques, vous pouvez toujours capter les stations FM.

La transmission analogique en FM rencontre de plus en plus ses limites de capacités. Dans le Nord de la France, la bande FM est complètement saturée. Alors il n’y a plus de place pour des nouvelles radios et donc le choix des auditeurs reste limité.

En DAB+, plusieurs radios émettent sur une seule fréquence. Ces radios sont groupées dans un multiplex ou ensemble. Un récepteur DAB+ à son tour, divise le signal du multiplex reçu en radios individuelles. Le DAB+ occupe une autre bande de fréquences que la FM. Les radios en DAB+ émettent dans la bande VHF-III de 174 à 240 MHz. Les radios en FM utilisent la bande II en VHF de 87.5 à 108 MHz.

Les ‘Plus’ du DAB+ par rapport à la FM sont nombreux

Plus de radios : le DAB+ est considéré comme complémentaire à la FM. Dans les zones où le DAB+ est arrivé, il y a des radios qui ne sont pas diffusées sur la FM locale. Selon la zone couvert par la radio numérique terrestre, il y aura jusqu’au 52 radios disponibles en DAB+.

Plus de confort d’utilisation : les récepteurs numériques DAB+ fonctionnent de manière intuitive. Il est facile de faire une recherche automatique. Le récepteur affiche ensuite les noms de toutes les radios trouvées, souvent par ordre alphabétique. Certains modèles disposent d’un écran couleur tactile.

Plus de confort d’écoute : un son clair de qualité numérique (DAB+, MPEG-4 AAC+), pas de brouillements ni d’interférences et aucun changement de fréquence en déplacement.

Plus d’informations complémentaires sur les programmes : la plupart des récepteurs DAB+ disposent d’un écran, du plus simple jusqu’à l’écran tactile couleur sur lesquelles peuvent s’afficher des données sous forme de textes, d’images, de photos, de slideshow, qui viennent illustrer le programme en cours, ainsi que d’autres données comme des actualités occasionnelles, la météo ou l’info trafic en temps réel.

Plus de radios temporaires : en DAB+, il y a la possibilité de créer des radios temporaires à l’occasion des évènements (pop-up radios).

La Suisse remplacera la FM en 2024. Radios locales associatives ou régionales et SSR s’en réjouissent. Reportage très complet de TSR de 43 minutes

Et encore plus…

Par rapport à la réception de la radio par le web, le DAB+ est accessible partout, gratuitement et anonyme. Le DAB+ est plus fiable que la radio par internet. Elle résiste mieux en cas de saturation des réseaux mobiles. C’est le système de diffusion numérique de la radio le plus robuste et le plus performant, en particulier pour les grandes radios, système que la radio sous IP ne pourra jamais remplacer totalement. Chacun des deux technologies numériques ont des avantages et leur hybridation sera une conséquence logique à l’avenir.